ELDERIC ET LE LIVRE DES MONDES TOME 2

J’avais annoncé laa parution du tome 2 de Eldéric et le livre des Mondes, un roman jeunesse (à partir de 12/13 ans) en juillet dernier chez LEGS Edition, collection dirigée par Mirline Pierre. Voici quelques extraits du Tome 2 : …(in Tome 2, Le voyage infini 2 : le peuple des mots) ̶ Vous ne […]

Lire plus

retour sur une belle rencontre poetique

Ce 27 juillet 2021 -FESTIVAL GRANDS LARGES – Port-de-Bouc (13), Jean-Luc Albert, directeur de la médiathèque Boris Vian m’a invitée à venir lire un inédit (extraits publiés ici) et m’a proposé à mon tour (comme à chaque fois qu’il m’invite) de choisir un artiste ou un écrivain si je le souhaite. J’apprécie beaucoup ces rencontres […]

Lire plus

rivieres

Au pied du moulin, les rivières s’unissent. Elles coulent tout d’abord côte à côte, indécises, intimidées par ce rapprochement tant attendu, puis elles se précipitent l’une dans l’autre et se perdent dans leur étreinte. La rivière qui jaillit de ce creuset n’est plus ni Blanche ni Noire, mais elle est puissante et fait tourner sans […]

Lire plus

Montagnes

Le vieux Samuel resté seul après le départ des filles n’avait pas quitté son fauteuil. Âgé de presque quatre-vingt treize ans, il sait qu’il n’en a plus pour longtemps. Depuis peu, il a pris conscience de ses difficultés cognitives, peu à peu sa mémoire s’efface. Parfois, il est parfaitement lucide et à d’autres moments, son […]

Lire plus

au milieu de l’immensité fluide et impalpable

Je n’arrive plus à écrire j’ai peint encore un grand tableau, mais ça fait beaucoup pour cette semaine déjà, j’ai trop mal au dos et les grands formats c’est vraiment épuisant… on n’est que mercredi… un grand format, 75×55 « Au milieu de l’immensité fluide et impalpable », donc avec la mer toujours pour seul horizon, un […]

Lire plus

sous le signe de la paix

mon dernier tableau réalisé à l’acrylique et avec les doigts (j’adore ), il est en format géant en plus, 75x 55 intitulé « Sous le signe de la paix » Pour mes ami.e.s astrologues, un clin d’oeil à cette nouvelle lune du 11 mai et son symbole sabian : Phase 52 (Taureau 22°): « Une colombe blanche vole […]

Lire plus

extrait d’un roman en cours 

Elle allait quitter le boulevard de Tver pour prendre une petite rue, quand elle se retourna. Vous connaissez le boulevard de Tver, n’est-ce pas ? Des milliers de gens y circulaient, mais je vous jure que c’est sur moi, sur moi seul, que son regard se posa – un regard anxieux, plus qu’anxieux même – comme […]

Lire plus

CORPUS in dies

Les mots à portée des maux s’approprient la résurgence et l’urgence, enfantent le hasard. (in Haut coeur de pierre, Editions Unicité) Et dire comme Bernard Noël : Rendre l’empreinte verbale de l’empreinte charnelle, voilà ce que je cherche.

Lire plus

REGARDS

« Lorsque deux êtres commencent à s’aimer ils se contentent d’abord de s’exprimer par le regard : ils boivent alors l’eau des sommets, leur amour est cristallin et pur… Il n’y a pas de meilleurs échanges que ceux que l’on peut faire par le regard. C’est rare, mais il arrive parfois que l’on rencontre un […]

Lire plus

RILKE ou l’impossible choix entre l’art ou la vie

« Si l’artiste en général et Rilke en particulier se doit de préférer le bras « création » du fleuve à son bras « vie » c’est parce que les autres hommes sont essentiellement source d’agressions alors que le travail sur l’oeuvre permet, croit-il, de s’élever dans la sphère du divin. C ‘est pourquoi l’exigence de la solitude ne doit […]

Lire plus

la grotte des ours

Ils avancent sans se retourner, se tenant par la main. Le garçon serre très fort la main de la petite de peur de la perdre. Un halo de lune montante éclaire à peine le début de la nuit. — Tu me fais mal, lâche la fillette en collant sa joue contre son ours délavé et […]

Lire plus

Rien si ce n’est la beauté

Saint-Julien, petite ville du Nord à quelques minutes de l’établissement de rééducation. Pour Simon, le dépaysement n’était pas si total contrairement à ce que croyait Lena. Il avait grandi dans une de ces régions froides et brumeuses où les jours bleus se comptaient à peine en un millier d’heures annuellement mais où le ciel s’ouvrait […]

Lire plus

L’Ultime Auberge, imre kertész

« On dit que je suis un écrivain très estimé mais que – si j’ai bien compris – personne ne lit ». Pour qui, par hasard, n’aurait jamais lu Kertész, il serait totalement déconseillé de l’inviter à se saisir de ce dernier opus que l’auteur lui-même, sentant ses forces l’abandonner, déprécie sans cesse (en dépit du fait […]

Lire plus

Enigmes

Pour Simon, le dépaysement n’était pas si total contrairement à ce que croyait Lena. Il avait grandi dans une de ces régions froides et brumeuses où les jours bleus se comptaient à peine en un millier d’heures annuellement mais où le ciel s’ouvrait sur de vastes étendues de sel dès lors qu’on quittait les contours […]

Lire plus

souviens-toi d’oublier #8

[…] — Que veux-tu finalement ? Le sais-tu ? dit-il à son oreille. Ce fut comme un souffle. Elle n’avait pas besoin de fermer les yeux pour sentir cette présence singulière qui l’entraînait en esprit dans de longues méditations, de longs conciliabules qu’elle tenait d’elle-même à elle-même. Elle voyait ses yeux au-dessus d’elle, tout flottait alentour […]

Lire plus

Nonnette, extrait #1

Cette nuit, Nonnette est encore sortie, c’est mon père qui l’a dit, je l’ai entendu. Il parlait doucement à ma mère et il a même dit  « sta morhindo », ce qui veut dire, je crois, « il est en train de mourir », mais je ne suis pas sûre de l’orthographe, parce que cette langue, on ne me […]

Lire plus

Souviens -toi d’oublier, inedit #7

Esther arriva chez son père, deux heures plus tard. Après une halte dans une pâtisserie du Touquet, elle avait un peu flâné sur ce trajet qu’elle connaissait par cœur, et revu avec plaisir les paysages de son enfance. Elle se sentait un peu mélancolique mais s’étonnait de n’éprouver aucune émotion particulière à l’idée de revoir […]

Lire plus

Souviens-toi d’oublier, extrait#6

pour mon amie Jo qui aime tant mes marines Celia est installée dans un siège confortable au soleil, sur la terrasse, absorbée par la lecture du journal local. Ester s’approche d’elle et lit par-dessus son épaule. « le corps d’une femme encore non identifiée, découvert au pied des falaises, suicide ou accident ? » — Étrange cette […]

Lire plus

Souviens-toi d’oublier, extrait#5, inedit

« Je marche au devant de mon image /et mon image vient à ma rencontre/Elle me caresse et m’étreint/comme si je revenais de prison » Wim Wenders […] La fascination de l’inconnu offre toujours une vision idéalisée et parfois fantasque des choses et des lieux interdits voire dangereux. Au premier abord, tout lui parut faste et superficiel, […]

Lire plus

Mise au point, retour sur Fibromyalgie, paru en avril 2020

Voilà presque un an, je me lançais dans l’auto-publication (la première) d’un petit essai sur une maladie dont on parle peu et pour cause, on ne lui trouve aucun remède, alors qu’elle est très invalidante au quotidien, et sournoise, nous coupe de toute vie normale, nous oblige au retrait de la société très souvent, nous […]

Lire plus