Inspiration

Pour la petite histoire : un jour, un de mes lecteurs anonymes m’a adressé un courrier contenant cette image de l’artiste Sarah Saudek, intitulée « Marie N° 142 ». Je l’ai trouvée très belle et surtout étrangement ressemblante (d’autant que j’avais eu l’occasion étant plus jeune de poser pour un photographe professionnel, non ce n’était […]

Lire plus

Le masque des falaises

 Tout ce que je touche me fait mal, et, enragé des supplices que je veux attribuer à des puissances inconnues qui me persécutent et entravent mes efforts depuis tant d’années, j’évite les hommes, néglige les réunions, décommande les invitations, et éloigne les amis. Il se fait autour de moi du silence et de la solitude : […]

Lire plus

rivieres

Au pied du moulin, les rivières s’unissent. Elles coulent tout d’abord côte à côte, indécises, intimidées par ce rapprochement tant attendu, puis elles se précipitent l’une dans l’autre et se perdent dans leur étreinte. La rivière qui jaillit de ce creuset n’est plus ni Blanche ni Noire, mais elle est puissante et fait tourner sans […]

Lire plus

Si loin

Je te vois mal, si loin de moi…[…]Où es-tu en ce moment ? Ce moment qui n’est pas d’aujourd’hui mais quelque part dans le temps sans horloge ; cet inconnu disponible qui t’ouvre la marche sans que tu le saches ; ce moment où tu te sentiras perdue et solitaire et pourtant liée au monde. […]

Lire plus

Lune bleue des fleurs

C’est près de l’eau que j’ai le mieux compris que la rêverie est un univers en émanation, un souffle odorant qui sort des choses par l’intermédiaire d’un rêveur. Si je veux étudier la vie des images de l’eau, il me faut donc rendre leur rôle dominant à la rivière et aux sources de mon pays. […]

Lire plus

Montagnes

Le vieux Samuel resté seul après le départ des filles n’avait pas quitté son fauteuil. Âgé de presque quatre-vingt treize ans, il sait qu’il n’en a plus pour longtemps. Depuis peu, il a pris conscience de ses difficultés cognitives, peu à peu sa mémoire s’efface. Parfois, il est parfaitement lucide et à d’autres moments, son […]

Lire plus

reve d’eau

“J’aime l’idée qu’on puisse définir un livre comme un rêve de pierre (l’expression est de Baudelaire) : « rêve » par la liberté qu’il exige, l’inconnu, l’audace, le risque, le fantasme ; « de pierre », par sa consistance, ferme, solide, minérale, qui s’obtient à force de travail, le travail inlassable sur la langue, les mots, la grammaire.”L’Urgence et […]

Lire plus

je bâtis ma demeure

« …Le jour est à portée de nos doigts le soleil mord A cause de mon amour à cause du filet aveuglant de mon amour jeté ce soir sur le monde » Edmond Jabès, Je bâtis ma demeure « Légère, le vent qui passait a soulevé la robe de la source. Claire eau qui se livre au […]

Lire plus

Devenir oiseaux

« Ce n’était pas de l’amour qui régnait entre eux deux. C’était une solidarité mystérieuse. » Pascal Quignard, Les solidarités mystérieuses « Je jette ces notes parce que ce n’est pas racontable. L’amour n’est pas racontable, sa souffrance n’est pas racontable, son bonheur n’est pas racontable. Sa lumière n’est pas racontable […]. » Pascal Quignard, Le Salon […]

Lire plus

au milieu de l’immensité fluide et impalpable

Je n’arrive plus à écrire j’ai peint encore un grand tableau, mais ça fait beaucoup pour cette semaine déjà, j’ai trop mal au dos et les grands formats c’est vraiment épuisant… on n’est que mercredi… un grand format, 75×55 « Au milieu de l’immensité fluide et impalpable », donc avec la mer toujours pour seul horizon, un […]

Lire plus

sous le signe de la paix

mon dernier tableau réalisé à l’acrylique et avec les doigts (j’adore ), il est en format géant en plus, 75x 55 intitulé « Sous le signe de la paix » Pour mes ami.e.s astrologues, un clin d’oeil à cette nouvelle lune du 11 mai et son symbole sabian : Phase 52 (Taureau 22°): « Une colombe blanche vole […]

Lire plus

extrait d’un roman en cours 

Elle allait quitter le boulevard de Tver pour prendre une petite rue, quand elle se retourna. Vous connaissez le boulevard de Tver, n’est-ce pas ? Des milliers de gens y circulaient, mais je vous jure que c’est sur moi, sur moi seul, que son regard se posa – un regard anxieux, plus qu’anxieux même – comme […]

Lire plus

CORPUS in dies

Les mots à portée des maux s’approprient la résurgence et l’urgence, enfantent le hasard. (in Haut coeur de pierre, Editions Unicité) Et dire comme Bernard Noël : Rendre l’empreinte verbale de l’empreinte charnelle, voilà ce que je cherche.

Lire plus

vents salés

portée par la brume et la danse de l’écume sur la trace du vivant d’ambre et de lumière l’ombre projetée du vent pareille à de vastes steppes nourrit de lourds secrets comme si la déclivité du jour n’avait jamais ignoré sa perte, elle apprivoise les ailes du hasard, sa solitude au versant d’ombre et de […]

Lire plus

Rien si ce n’est la beauté

Saint-Julien, petite ville du Nord à quelques minutes de l’établissement de rééducation. Pour Simon, le dépaysement n’était pas si total contrairement à ce que croyait Lena. Il avait grandi dans une de ces régions froides et brumeuses où les jours bleus se comptaient à peine en un millier d’heures annuellement mais où le ciel s’ouvrait […]

Lire plus

Pulsion de vie

… Il n’est pas commode de vivre sur la terre des hommes. Lorsque le mal de vivre s’accroît, l’envie vous prend de vous installer dans un endroit paisible. Dès que vous avez compris qu’il est partout difficile de vivre, alors naît la poésie et advient la peinture. Oreiller d’herbes, Sôseki Encre, 32×42

Lire plus

Enigmes

Pour Simon, le dépaysement n’était pas si total contrairement à ce que croyait Lena. Il avait grandi dans une de ces régions froides et brumeuses où les jours bleus se comptaient à peine en un millier d’heures annuellement mais où le ciel s’ouvrait sur de vastes étendues de sel dès lors qu’on quittait les contours […]

Lire plus

fermé pour travaux !

Il me semble que mes collages sont finalement très oniriques, bien davantage que mes réalisations à l’encre ou aux pastels. Dernièrement, de nombreux rêves remplacent les cauchemars de mes nuits toujours agitées. Tout dernièrement, le rêve d’un immense cerisier fleuri portant fruits très mûrs, presque noirs et très gros, me laissa dans une béatitude toute […]

Lire plus

AUBE

Je viens de relire Terrasse à Rome de Pascal Quignard. Lors de ma première lecture, il y a quelques années, souvent amoureuse et insouciante, je n’en avais gardé que le souvenir poétique et évanescent d’un amour éconduit d’une femme pour un homme bon qui, à travers les siècles, semblait pareil à n’importe quel amour éconduit, […]

Lire plus

Pas d’autre rêve, pas d’autre histoire à raconter

Carnet Lavis 73 – Sous l’orage… jusqu’à ce que tout s’efface Il n’y a pas d’autre rêve Il n’y a pas d’autre monde au réveil Il n’y a pas d’autre histoire à raconter que celle d’être né, de vivre encore, pas d’autre histoire que celle de vivre et de continuer Si tu n’as rien d’autre […]

Lire plus