Le masque des falaises

 Tout ce que je touche me fait mal, et, enragé des supplices que je veux attribuer à des puissances inconnues qui me persécutent et entravent mes efforts depuis tant d’années, j’évite les hommes, néglige les réunions, décommande les invitations, et éloigne les amis. Il se fait autour de moi du silence et de la solitude : […]

Lire plus

Lune bleue des fleurs

C’est près de l’eau que j’ai le mieux compris que la rêverie est un univers en émanation, un souffle odorant qui sort des choses par l’intermédiaire d’un rêveur. Si je veux étudier la vie des images de l’eau, il me faut donc rendre leur rôle dominant à la rivière et aux sources de mon pays. […]

Lire plus

reve d’eau

“J’aime l’idée qu’on puisse définir un livre comme un rêve de pierre (l’expression est de Baudelaire) : « rêve » par la liberté qu’il exige, l’inconnu, l’audace, le risque, le fantasme ; « de pierre », par sa consistance, ferme, solide, minérale, qui s’obtient à force de travail, le travail inlassable sur la langue, les mots, la grammaire.”L’Urgence et […]

Lire plus

je bâtis ma demeure

« …Le jour est à portée de nos doigts le soleil mord A cause de mon amour à cause du filet aveuglant de mon amour jeté ce soir sur le monde » Edmond Jabès, Je bâtis ma demeure « Légère, le vent qui passait a soulevé la robe de la source. Claire eau qui se livre au […]

Lire plus

Pulsion de vie

… Il n’est pas commode de vivre sur la terre des hommes. Lorsque le mal de vivre s’accroît, l’envie vous prend de vous installer dans un endroit paisible. Dès que vous avez compris qu’il est partout difficile de vivre, alors naît la poésie et advient la peinture. Oreiller d’herbes, Sôseki Encre, 32×42

Lire plus

…la lumière et l’ambre, à gauche après le saule…

…la lumière et l’ambre, à gauche après le saule. Comme la première fois que je m’étais retrouvé à la croisée des chemins, les lieux étaient fortement éclairés. Une lumière plus intense et plus chaude, proche de la couleur ambre coulait le long des arbres qui bordaient un des quatre chemins. Au bout de quelques minutes […]

Lire plus

Les eaux du lac

Les eaux du lac sous le ciel gris s’irisaient comme un satin mauve et bleu diapré de turquoise et de vert Qu’était cette lumière ? un jour nouveau qu’un désir fugace avait réveillé un lointain échappé une promesse… Quelques mots… pour accompagner un dessin réalisé à partir d’une de mes photos d’hier, l’original est sans […]

Lire plus

choeur de bois vivant

« Quelque chose dans le parfum de l’air ordonne à cette femme : Ferme les yeux et pense au saule. Les pleurs que tu verras seront inexacts. Imagine une épine d’acacia. Rien dans ta pensée ne sera assez pointu. Qu’est-ce qui flotte au-dessus de ta tête à cet instant – maintenant? Des arbres encore plus loin se […]

Lire plus

Forêt des songes

« Mais tu sais je suis pauvre, et mes rêves sont mes seuls biensSous tes pas, j’ai déroulé mes rêvesMarche doucement ; parce que tu marches sur mes rêves. »…« He Wishes For The Cloths Of Heaven »William Butler Yeats Acrylique 50×42

Lire plus

Encres… du bleu

Parfois -le plus souvent le soir – la lumière rayonne de partout. Alors je cherche à la voir, sans rien fixer. Je peux garder dans mon regard les grandes masses colorées qui émanent du paysage, du ciel, d’un mur, mais sans encore trouver leur harmonie. Tout à coup la lumière apparaît, comme un accord très […]

Lire plus

Le chemin en transparence

« La douceur mauve et grise, la douceur bleutée, pierre à peine éteinte, vive encore et chaude, présence têtue dans le calme. Rondeur des terres qui s’étirent sans fin et se gonflent, où passent des ombres, où éclatent quelques soleils brefs. » (« Le chemin en transparence »p 150) […] « Paysage levé avec la pie qui se balance au […]

Lire plus

« Mourir de ne pas mourir »

un tableau un brin surréaliste et ce poème tout autant… Gagnerons-nous la mer avec des clochesDans nos poches, avec le bruit de la merDans la mer, ou bien serons-nous les porteursD’une eau plus pure et silencieuse ? L’eau se frottant les mains aiguise des couteaux Les guerriers ont trouvé leurs armes dans les flotsEt le […]

Lire plus

Voiliers

« … d’abord le bruit continu de la mer musique où le silence aussi s’entend-celui qui étoffe le moindre son -tant de langues dans les arbres, les vents tant de sons clairs qui déplient l’étendue tiou-tiou-totiou-ti… tchrrrr tac-tec tsi…que l’esprit garde dans un doux duvet d’ailes » Lorand Gaspar- Patmos et autres poèmes (La maison […]

Lire plus

Lumière

~ Et j’entends en moi cette voix, qui sourd du fond de l’enfance : Je suis venue ici, déjà – disait-elle alors -, jeconnais ce lieu, j’y ai vécu, c’était avant le temps, c’était avant moi sur la terre. ~ Yves Bonnefoy, Ce qui fut sans lumière, Ed. Poésie / Gallimard Lavis, carnets

Lire plus

les chemins dispersés

 » […] Que laisses-tu derrière toi dans l’étroite géométrie de la chambre d’une saison où tu as dormi deux secondes ? Avec l’infini des « pourquoi », qui n’ont jamais guéri personne, le livre que tu n’as pas lu, l’image d’un pays usé à force d’être imaginé, l’icône d’un visage aimé, laissé dans la beauté natale […] » […]

Lire plus

Les mêmes chemins

Pour me rapprocher des vérités de la main, je me suis mis à dessiner et à peindre. Je m’efforce aussi d’aller vers une poésie plus claire et plus accessible. On m’a reproché d’être un poète hermétique. Si je le suis c’est contre mon désir, par insuffisance ou par incapacité d’exprimer clairement des choses qui me […]

Lire plus

La cinquième dimension

La cinquième dimension Selon la pensée chinoise, et surtout celle des taoïstes, ce qui garantit d’abord la communion entre l’homme et l’univers, c’est que l’homme est un être non seulement de chair et de sang mais aussi de souffles et d’esprits et outre, il possède le Vide. A travers les quatre niveaux observés : Pinceau-Encre […]

Lire plus

Vacuité etc.

Il n’y a aucune raison d’occuper les espaces vides. Les espaces vides sont plus nécessairesque les espaces pleins. La vacuité fonde les choseset allège l’êtrelorsqu’elle mesure les mondes. Le vide, en outre, nous appelle,même si nous ne savons pas répondre à l’appel. No hay por qué ocupar los espacios vacios.Los espacios vacios son más nécesariosque […]

Lire plus

Bouquet

envie d’offrir ce Bouquet de DesnosTrois pensées trois coquelicots trois soucis Trois soucis trois roses trois œillets Les trois roses pour mon amie Les trois œillets pour mon ami Les trois coquelicots pour la petite fille si triste Les trois pensées pour mon ami Les trois soucis pour moi. Pastel A4

Lire plus

des branches…

[…] Non pas l’estuaire des miroirs, non pas la rose des vents. Toute chose est chemin, les frontières et leurs étendards, l’embrasement, les barricades, la rencontre et son ascension, la voix, ma voix dans mes paumes, les oiseaux qui s’éloignent et laissent leurs noms parmi les branches, les branches et leur histoire. Chronique des branches, […]

Lire plus