Pulsion de vie

… Il n’est pas commode de vivre sur la terre des hommes. Lorsque le mal de vivre s’accroît, l’envie vous prend de vous installer dans un endroit paisible. Dès que vous avez compris qu’il est partout difficile de vivre, alors naît la poésie et advient la peinture. Oreiller d’herbes, Sôseki Encre, 32×42

Lire plus

Vers l’orient

L’amour de loin d’Amin Maalouf est un opéra créé à Salzbourg par Kaija Saariaho, en août 2000. « Dans l’acte I, Jaufré Rudel, prince de Blaye, s’est lassé de la vie de plaisirs des jeunes gens de son rang. Il aspire à un amour différent, lointain, qu’il est résigné à ne jamais voir satisfait. Ses anciens […]

Lire plus

celestina, extrait

Lecture du texte sur la musique « Petit pantin au coeur de glace » […] L’établi est une vaste pièce sombre, sans fenêtre. Une pièce noire. On ne voit pas bien ce qui s’y trouve. Quand les yeux s’accoutument aux ténèbres, on peut voir son vieux vélo, dans le coin à gauche, avec lequel il se déplace […]

Lire plus

soleil a coudre, jean d’amerique, ed.actes sud, 2021

Il y a un feu qui brûle sous la plume de Jean D’Amérique. En 2017, à seulement vingt-trois ans, Jean d’Amérique a reçu le Prix de la Vocation, pour son recueil publié chez Cheyne Editeur « Nul chemin dans la peau que saignante étreinte, (voir mon article en cliquant sur le lien) qui récompense chaque année […]

Lire plus

à contre-courant du fleuve Lethe

Le silence est aussi un moyen de communiquer, dit-il. Samuel Lambert avait observé la scène, étourdi par le vent et l’hallucination qui se révélait sous ses yeux. Son esprit de vieil homme fatigué avait perdu en un instant tout sens de la réalité. En un instant, tout son bonheur perdu lui avait sauté à la […]

Lire plus

Enigmes

Pour Simon, le dépaysement n’était pas si total contrairement à ce que croyait Lena. Il avait grandi dans une de ces régions froides et brumeuses où les jours bleus se comptaient à peine en un millier d’heures annuellement mais où le ciel s’ouvrait sur de vastes étendues de sel dès lors qu’on quittait les contours […]

Lire plus

fermé pour travaux !

Il me semble que mes collages sont finalement très oniriques, bien davantage que mes réalisations à l’encre ou aux pastels. Dernièrement, de nombreux rêves remplacent les cauchemars de mes nuits toujours agitées. Tout dernièrement, le rêve d’un immense cerisier fleuri portant fruits très mûrs, presque noirs et très gros, me laissa dans une béatitude toute […]

Lire plus

Le Ciel sans boussole, Watson Charles, Editions Moires, 2021

On connaît de Watson Charles sa poésie sensible et délicate, forte et passionnée, toute entière tournée vers l’amour. Son précédent ouvrage, un recueil de nouvelles (Le goût des ombres), avait donné un aperçu de l’amplitude de sa plume dans des thématiques de souffrance et de beauté mêlées. L’arrivée de ce premier roman ne dément pas […]

Lire plus

AUBE

Je viens de relire Terrasse à Rome de Pascal Quignard. Lors de ma première lecture, il y a quelques années, souvent amoureuse et insouciante, je n’en avais gardé que le souvenir poétique et évanescent d’un amour éconduit d’une femme pour un homme bon qui, à travers les siècles, semblait pareil à n’importe quel amour éconduit, […]

Lire plus

Pas d’autre rêve, pas d’autre histoire à raconter

Carnet Lavis 73 – Sous l’orage… jusqu’à ce que tout s’efface Il n’y a pas d’autre rêve Il n’y a pas d’autre monde au réveil Il n’y a pas d’autre histoire à raconter que celle d’être né, de vivre encore, pas d’autre histoire que celle de vivre et de continuer Si tu n’as rien d’autre […]

Lire plus

DESTIN

« Je n’ai jamais été solitaire, ni seule ni avec les autres. Mais j’aurais aimé être enfin solitaire. La solitude, ça veut dire : je suis enfin entière. Je peux le dire maintenant car ce soir je suis enfin solitaire. Il faut en finir avec le hasard. Nouvelle lune de la décision. Je ne sais pas […]

Lire plus

souviens-toi d’oublier #8

[…] — Que veux-tu finalement ? Le sais-tu ? dit-il à son oreille. Ce fut comme un souffle. Elle n’avait pas besoin de fermer les yeux pour sentir cette présence singulière qui l’entraînait en esprit dans de longues méditations, de longs conciliabules qu’elle tenait d’elle-même à elle-même. Elle voyait ses yeux au-dessus d’elle, tout flottait alentour […]

Lire plus

Nonnette, extrait #1

Cette nuit, Nonnette est encore sortie, c’est mon père qui l’a dit, je l’ai entendu. Il parlait doucement à ma mère et il a même dit  « sta morhindo », ce qui veut dire, je crois, « il est en train de mourir », mais je ne suis pas sûre de l’orthographe, parce que cette langue, on ne me […]

Lire plus

car chacun vaque à son destin

Certes, il est étrange de ne plus habiter la terre,ne plus avoir à se servir de gestes à peine appris,aux roses et à tant d’autres choses si pleines de promessesne plus accorder le sens d’un avenir humain ;n’être plus ce qu’on a été entre des mains infiniment fragileset abandonner jusqu’à son nom comme un jouet […]

Lire plus

Parias – BEYROUK – Editions Sabine Wespisier-2021

Merci au site Afro-poésie pour la découverte de ce magnifique roman et merci d’avoir relayé l’article de la revue Afrik.com J’ai choisi d’en partager un extrait que vous vous pourrez lire également sur le site de l’éditeur, il s’agit de l’incipit du roman… Ca donne envie non ? 🙂 Extrait Ma vie, Je t’écris à […]

Lire plus

On n’a rien dit de l’ocean-marilyse leroux

Belle surprise et cadeau magnifique ce matin dans ma boîte aux lettres, un nouvel ouvrage raffiné de Marilyse Leroux, un merveilleux présent bleu , bleu comme les acryliques de Anouk Van Renterghem, qui jouent avec la poésie de Marilyse, une somptueuse partition maritime. Publié à L’Atelier des Noyers, la facture de l’ouvrage dans la collection […]

Lire plus

Souviens -toi d’oublier, inedit #7

Esther arriva chez son père, deux heures plus tard. Après une halte dans une pâtisserie du Touquet, elle avait un peu flâné sur ce trajet qu’elle connaissait par cœur, et revu avec plaisir les paysages de son enfance. Elle se sentait un peu mélancolique mais s’étonnait de n’éprouver aucune émotion particulière à l’idée de revoir […]

Lire plus

Souviens-toi d’oublier, extrait#6

pour mon amie Jo qui aime tant mes marines Celia est installée dans un siège confortable au soleil, sur la terrasse, absorbée par la lecture du journal local. Ester s’approche d’elle et lit par-dessus son épaule. « le corps d’une femme encore non identifiée, découvert au pied des falaises, suicide ou accident ? » — Étrange cette […]

Lire plus

Souviens-toi d’oublier, extrait#5, inedit

« Je marche au devant de mon image /et mon image vient à ma rencontre/Elle me caresse et m’étreint/comme si je revenais de prison » Wim Wenders […] La fascination de l’inconnu offre toujours une vision idéalisée et parfois fantasque des choses et des lieux interdits voire dangereux. Au premier abord, tout lui parut faste et superficiel, […]

Lire plus

Mise au point, retour sur Fibromyalgie, paru en avril 2020

Voilà presque un an, je me lançais dans l’auto-publication (la première) d’un petit essai sur une maladie dont on parle peu et pour cause, on ne lui trouve aucun remède, alors qu’elle est très invalidante au quotidien, et sournoise, nous coupe de toute vie normale, nous oblige au retrait de la société très souvent, nous […]

Lire plus

souviens-toi d’oublier, extrait#4, inédit

« La nuit je veux parler avec l’ange, pour savoir s’il reconnaît mes yeux… » Rilke Les rues charriaient les vestiges d’une ville dévastée. Des monticules de gravats, des branches et des troncs d’arbres s’entrechoquaient, déferlant avec violence dans un lent travelling, comme dans un cauchemar. Les véhicules s’amoncelaient les uns sur les autres. Ailleurs de grands […]

Lire plus