Comme la pluie qui tombe sur la terre rouge, Poèmes tamouls de l’époque Sangam, Photographies : Danièle Faugeras, Traduit du tamoul par Geetha Ganapathy-Doré, PO&PSY Editions Erès

Poepsy

Les ouvrages publiés dans la collection Po&Psy des Editions Erès sont de petits bijoux sobres et puissants livrés dans leur petit écrin de papier, pour le plus grand plaisir du lecteur.

Comme la pluie qui tombe sur la terre rouge est une anthologie de poèmes tamouls en édition bilingue qui comporte des poèmes extraits de cinq recueils faisant partie des huit anthologies établies par la 3e Sangam (« académie »). Une photographie cloisonne les choix effectués par la traductrice et l’éditrice, chacune portant le titre de ces recueils : Einkurunuuru, Kurunthokai, Putanaanuuru, Pathirtrupatthu et Pari Paatal.

Ces poèmes peu connus du public français ont valeur de témoignage, celui d’une littérature d’Inde du Sud qui compte une compilation de huit anthologies datant de 200 avant JC, 18 ouvrages de 2381 poèmes écrits par 473 poètes (hommes et femmes).

Chaque poème mentionne le paysage (forêt, montagne, désert, pré, place) et les locuteurs ou interlocuteurs. Ce sont de courts poèmes très denses, resserrés comme des haïkus, portant un petit message raffiné à notre réflexion d’occidentaux pressés, sur l’amour, sa patience, ses errances et ses errements, ses certitudes et ses doutes, dans la relation entre deux êtres, la beauté des femmes, leurs attentes.

« C’est la saison des pluies et du tonnerre.

Ma douleur ne connaît pas de limite.

Avec un cœur abattu à force de souffrir,

Je me suis dépêché de venir, mon amour,

Pour te redonner ta beauté. »

Ils laissent une place également importante à l’écologie, à la géographie du territoire, ses climats, ses saisons, sa faune et sa flore, les richesses de la Terre, le respect dû au souverain, l’importance des poètes et de la simplicité des choses et de la vie.

« Tel le roi Vazhuti qui faisait pleuvoir l’or

Pour remplir les mains tendues des poètes vivant dans la misère,

N’arrête pas de répandre l’or de tes eaux sur les champs.

La ville de Kuutal fête la venue sans mal de la crue nouvelle.

Les artistes invités qui font une musique rare et sans faute

Avec toute leur famille réunie chantent les louanges pour t’adorer. »

L’ensemble est agrémenté d’une notice explicative rédigée par la traductrice où l’on apprend entre autres choses intéressantes que le tamoul est une des langues les plus anciennes au monde et une des langues officielles de l’Inde, de Singapour et du Sri Lanka, parlée par 77 millions de personnes dans le monde.

« C’est un petit pas fait vers le rapprochement des cultures tamouls et françaises puisque, comme dit le poète Kaniyan Poongundranaar :  » Toutes les villes sont nos villes natales, tous les hommes sont nos parents. » »

Marie-Josée Desvignes

le 04/07/16

Geetha Ganapathy-Doré, née en Inde, vit et travaille en France depuis 1984. Elle est actuellement maîtresse de conférences habilitée à diriger des recherches en anglais en poste à la Faculté de Droit, sciences politiques et sociales, université Paris 13, Sorbonne Paris Cité.

Elle est l’auteur de The Postcolonial Indian Novel in English (2011). Elle a dirigé et codirigé plusieurs ouvrages parmi lesquels figurent Les images changeantes de l’Inde et de l’Afrique (2011), On the Move, The Journey of Refugees in New Literatures in English (2012) et Images de la décolonisation (2013). Elle a traduit quelques nouvelles et des poèmes du tamoul au français. Ses recherches récentes tournent autour des relations entre l’Inde et l’UE, les questions des droits humains, le développement durable et le cinéma postcolonial.

Danièle Faugeras vit dans le sud de la France où elle se consacre à la poésie, partageant son activité entre écriture, traduction et édition, autant que possible en collaboration avec des artistes plasticiens et photographes. Elle pratique elle-même la photographie « pour le plaisir », comme une autre façon d’écrire.

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s