Les mêmes chemins

Pour me rapprocher des vérités de la main, je me suis mis à dessiner et à peindre. Je m’efforce aussi d’aller vers une poésie plus claire et plus accessible. On m’a reproché d’être un poète hermétique. Si je le suis c’est contre mon désir, par insuffisance ou par incapacité d’exprimer clairement des choses qui me […]

Lire plus

La cinquième dimension

La cinquième dimension Selon la pensée chinoise, et surtout celle des taoïstes, ce qui garantit d’abord la communion entre l’homme et l’univers, c’est que l’homme est un être non seulement de chair et de sang mais aussi de souffles et d’esprits et outre, il possède le Vide. A travers les quatre niveaux observés : Pinceau-Encre […]

Lire plus

Extrait de Souviens-toi d’oublier #2, (en cours d’écriture)

Tout autour de nous régnait le chaos et la confusion, le torrent dévastateur s’engouffrait dans chaque interstice après avoir bousculé et empilé des tonnes de gravats, matériaux divers arrachés aux trottoirs, pilônes, grilles et portes déchiquetées. Les eaux s’étaient ruées sous les portes restées debout, avait étouffé les cris et le chant des oiseaux, laissant […]

Lire plus

Souviens-toi d’oublier #1

Extrait #1 Comme la pluie qui tombe sur nos têtes, peut mettre de quelques minutes à plusieurs milliers d’années pour rejoindre la rivière, le lien qui unit deux êtres peut se défaire à jamais ou se continuer par-delà le temps et l’espace. Il se transformera mais restera mouvant, évanescent et impalpable comme l’eau de deux […]

Lire plus

Vacuité etc.

Il n’y a aucune raison d’occuper les espaces vides. Les espaces vides sont plus nécessairesque les espaces pleins. La vacuité fonde les choseset allège l’êtrelorsqu’elle mesure les mondes. Le vide, en outre, nous appelle,même si nous ne savons pas répondre à l’appel. No hay por qué ocupar los espacios vacios.Los espacios vacios son más nécesariosque […]

Lire plus

Bouquet

envie d’offrir des fleurs… et ce Bouquet de DesnosTrois pensées trois coquelicots trois soucis Trois soucis trois roses trois œillets Les trois roses pour mon amie Les trois œillets pour mon ami Les trois coquelicots pour la petite fille si triste Les trois pensées pour mon ami Les trois soucis pour moi. Pastel A4

Lire plus

Chercher la lumière

Comment demeurer arbredans le reniement de tout ? Le chêne poursuit sa montée-lente obstinéelaisse le nuage l’ignorer. *Même si le dernier arbreconnaissait la dernière paroleil la tairaitpour une promesse d’eau. Nés arbres, Marilyse Leroux, ed L’Aïl des ours, 2020

Lire plus

Prises de mer

 » …le claquement de l’eau à la retombée, le souffle de l’écume, mais aussi la fin de la vague précédente qui s’étale et diminue en chuitant puis repart en raclant un peu. Une sorte de magma : plusieurs sons se percutent, se superposent, se fondent, et varient doucement à l’intérieur d’une amplitude globale qui reste […]

Lire plus

entre les roches blanches du torrent

Monter dire l’abîme la fascination, les visions d’un univers proche de la folie. La boussole de mes émotions déréglées surnage dans cette sub-humanité face au trop plein d’amour, indicible, non partageable. C’est une mauvaise paix entre les roches blanches du torrent. […] Clairières de forges au mitan de l’être, le fou errant, refusant les transes, […]

Lire plus

De la terre

La lumière profonde a besoin pour paraître D’une terre rouée et craquante de nuit. C’est, d’un bois ténébreux que la flamme s’exalte Il faut à la parole même une matière, Un inerte rivage au delà de tout chant. […] Yves Bonnefoy, Du mouvement et de l’immobilité de Douve in Poèmes, p;74, Poésie/Gallimard

Lire plus

A la place des signes

[31] A la place des signes, un torrent impétueux, une danse sans fin ; dans la grâce de l’arbre, le givre chante bleu pour éveiller matin. (Recueil en chantier) Lavis A5

Lire plus

Les lavis bleus de l’aube

Les lavis bleus de l’aube se diluent doucement dans le masque des brumes. Quels sont ces lourds secrets que tu portes dans ton cœur fatigué ? Laisse toi porter par ce vent qui t’appelle et dont tu ne veux te saisir. « Il souffle où il veut et [toi] tu ne sais où il va », tu […]

Lire plus

Miroirs brisants (extraits, texte en cours)

Il pleut sur ton visage et tes yeux malicieux me sourient. j’aime ma vie, tu dis, je l’aime comme elle est, libre et dans l’instant, simple et sans attache ; l’été décline en bleu les mots de ton sourire grave. Il porte déjà les stigmates d’une vérité que l’arbre a devinée sans moi. J’embrasse tes […]

Lire plus

Furieuse

Dans l’œil de la nuit qui voit au-delà de tout, dans la bouche de la mer aux lèvres étirées en son blanc chaos de sel, j’ai trouvé la clé : une note bleue. Blue note pour un hêtre (à paraître)

Lire plus

Tryptique

J’ai entendu les plus anciens dire, « Tout ce qui est beau s’en va Comme emporté par les eaux » W.B Yeats

Lire plus

Paysage

La liberté ignore le silence, dans les failles de l’être elle est bruit de pluie sur un sol assoiffé. (extrait de Blue note pour un hêtre, inédit)

Lire plus

des branches…

[…] Non pas l’estuaire des miroirs, non pas la rose des vents. Toute chose est chemin, les frontières et leurs étendards, l’embrasement, les barricades, la rencontre et son ascension, la voix, ma voix dans mes paumes, les oiseaux qui s’éloignent et laissent leurs noms parmi les branches, les branches et leur histoire. Chronique des branches, […]

Lire plus

mer ardente

Quand la nuit ardente te conduira Dans le sillage des mers N’oublie pas que le coeur du poète Est à la traversée des chemins Et chaque refrain est un silence Pour un grand jubilé Et les sources les plus secrètes Sont comme des ressacs Où les nuits passeront comme le vent Avec leurs écharpes en […]

Lire plus

bord de mer

Les baies taillent la côte basse, Les voiles s’enfuient sur la mer, Au soleil je sèche mes nattes Emplies de sel, Loin de la terre, Sur une pierre plate, Un poisson vert nage vers moi, Vers moi vole une blanche mouette, Je suis insolente, mauvaise, Radieuse et ne sais pas Que le bonheur c’est ça. […]

Lire plus

Joutons !

« L’océan est là sous ma fenêtre. Je regarde cet indomptable, et je lui dis : joutons ! » V. Hugo

Lire plus