Energie

Nous sommes des lieux sauvageshabités de rien sauf le vent Notre amour se cherche sur la grèvedans le bois vieilli des grands naviresson mystère est un voyage. Le sein de la terre, Marilyse Leroux, Editions La Lucarne des écrivains, Prix Maram Al Masri 2018 Acrylique sur toile, 32×42

Lire plus

Vieux rêve de la mer

et ce beau poème de mon amie Cécile VIEUX RÊVE DE LA MER De la mer me revient Le vieux rêve des vagues, Ancres lancées Vers les monstres marins, Poulpe géant, baleine Bleue et narval de légende. Et c’est l’aube marine Avec la houle et ses embruns Et les traces graciles De ces oiseaux sans […]

Lire plus

Prises de mer

 » …le claquement de l’eau à la retombée, le souffle de l’écume, mais aussi la fin de la vague précédente qui s’étale et diminue en chuitant puis repart en raclant un peu. Une sorte de magma : plusieurs sons se percutent, se superposent, se fondent, et varient doucement à l’intérieur d’une amplitude globale qui reste […]

Lire plus

Furieuse

Dans l’œil de la nuit qui voit au-delà de tout, dans la bouche de la mer aux lèvres étirées en son blanc chaos de sel, j’ai trouvé la clé : une note bleue. Blue note pour un hêtre (à paraître)

Lire plus

Joutons !

« L’océan est là sous ma fenêtre. Je regarde cet indomptable, et je lui dis : joutons ! » V. Hugo

Lire plus

Dans la tourmentE

Et, peut-être, les mâts, invitant les orages, Sont-ils de ceux qu’un vent penche sur les naufrages Perdus, sans mâts, sans mâts, ni fertiles îlots … Mais, ô mon coeur, entends le chant des matelots ! Mallarmé

Lire plus

l’écume et le reste

Rappelle-toi ce chien de mer Que nous libérions sur parole Et qui gueule dans le désert Des goémons de nécropole Je suis sûr que la vie est là Avec ses poumons de flanelle Quand il pleure de ces temps-là Le froid tout gris qui nous appelle Je me souviens des soirs là-bas Et des sprints […]

Lire plus

géométrie de la vague

Les apparences marines sont fugaces à tel point que, pour qui l’observe longtemps, l’aspect de la mer devient purement métaphysique Victor Hugo Acrylique 34×44

Lire plus

Récit de l’arbre

Achevé le récit de l’orage, l’arbre est rentré dans l’image, dans sa fixité grise où plus rien ne se dessine que les figures de l’attente. Troncs et branches semblent à présent plus massifs, mais il ne s’agit peut-être que d’une illusion d’optique due à l’importance du feuillage dont la cascade figée, d’un vert obscur, occupe […]

Lire plus

Exposition en Berry dans les Jardins du Beau

Voici donc encore de belles images de l’expo de quelques-unes de mes Encres, Pastel et Acrylique (sur kakemono) dans le Jardin du Beau dans le Berry, photos prises par mes amis Philo et Jo, merci, merci (en attendant que je m’y aventure à mon tour, fin août, et que je vois ça de près) et […]

Lire plus

au fond des forêts sombres

Quand la brume descend sur le soir l’ombre s’allonge… Ailleurs il pleut comme dans nos cœurs. Ceci est un cri une douce transe au-dessus des collines transfigurées en pardon comme lissées de la main, dans la pudeur d’un corps opprimé. Par endroits, l’ossature étrange (onde blanche), la voix bleuie d’un ange exterminateur. Au bourgeonnement des […]

Lire plus

Juste un peu de fraîcheur

Matin. Mer plate, d’un bleu soutenu, plus sombre que celui, aéré, du ciel. Claquement sec, bref, de petites vagues, comme malgré tout, juste au bord. Forme d’eau uniquement produite par la masse derrière, qui vient s’arrêter sur la plage. Etendue plane de sable mouillé, sans obstacle, et la mer vient seulement s’affaisser, finir là, sans […]

Lire plus

Haut coeur de pierre – extrait (à paraître Ed Unicité, sept 2019)

… En nous, un temps immémorial et trompeur un rêve temporaire une parole nue que l’on a cru tenir dans le creux du reflux, cette artère de la mer profonde, insoumise. Dans les fibres des tumulus transis articulés puis désarticulés, pareils à de vastes steppes, amant, tu nourris de lourds secrets. extrait de Haut coeur […]

Lire plus

Dans la forêt

… Ce soir, dans la lumière infinitésimale des étoiles, Les arbres et les fleurs ont répandu leur fraîche odeur. Je marche parmi eux, mais aucun d’eux n’y prête attention. Parfois je pense que lorsque je suis endormie Je dois leur ressembler à la perfection — Pensées devenues vagues. Ce sera plus naturel pour moi, de […]

Lire plus

Exposition dans le Jardin du Beau

Exposition en Berry de quelques unes de mes encres grand format et kakémono dans le jardin de l’asso relais !!! Merci à Lionel et Annie ! pour ceux, curieux, qui ne sont pas loin, c’est à Chaillac, près de St Benoit du Sault, du 1er mai au 1er octobre

Lire plus

Ora(n)ges et cendres

… Où, teignant tout à coup les bleuités, délires Et rythmes lents sous les rutilements du jour, Plus fortes que l’alcool, plus vastes que nos lyres, Fermentent les rousseurs amères de l’amour ! Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes Et les ressacs et les courants : Je sais le soir, L’aube […]

Lire plus

si un chagrin…

…si un chagrin plus immense que vous n’en avez jamais eu se dresse devant vous, si une angoisse, comme un léger nuage sombre, vient invalider vos mains et tout ce que vous faites. Il vous faut réaliser que quelque chose vous arrive, que la vie ne vous a pas oublié, qu’elle vous tient dans sa […]

Lire plus

Au coeur du bois…

« Au coeur du bois chaque pas est une effraction sur le seuil de l’indifférence. Ici la vie se dévoile, dans la chambre d’avril, l’alphabet inversé de notre extravagance. Et la lumière ambrée que tamisent les cimes offre hommage vibrant au manteau de diamants d’une futaie de trembles. » Le fruit des saisons, Sébastien Minaux, Editions Alcyone […]

Lire plus

clairière

Dessiner, peindre des métamorphoses, fixer des variations gazeuses, rendre un ciel plus vaporeux, plus liquide, esquisser une mer plus éprouvée, plus tourmentée, poser un arbre dans la kyrielle des jours, emplir d’une énergie triomphante et stable cette force naissante, vibrionnante. Ce sont expériences qui élargissent la conscience, captent la joie, augmentent le mystère … Extrait […]

Lire plus