On n’a rien dit de l’ocean-marilyse leroux

Belle surprise et cadeau magnifique ce matin dans ma boîte aux lettres, un nouvel ouvrage raffiné de Marilyse Leroux, un merveilleux présent bleu , bleu comme les acryliques de Anouk Van Renterghem, qui jouent avec la poésie de Marilyse, une somptueuse partition maritime.

Publié à L’Atelier des Noyers, la facture de l’ouvrage dans la collection Carnets de nature, (2021) est tout simplement parfaite dans son petit format rectangulaire

(En cliquant sur les liens vous pourrez accéder à d’autres ouvrages et la biographie de l’auteur) mais voici un tout petit aperçu :

« Nous garderons les yeux

ouverts sur la ligne de partage

le désir soulevé à hauteur de vague.

Le vent remuera ses clartés d’eaux

il y aura des rocs il y aura du sable

des surgissements tout autour

-ocre et sang noir. »

Marilyse LEROUX

Marilyse Leroux est une poète, nouvelliste et romancière née à Vannes en Bretagne. Membre de Donner à voir depuis 1986, elle a publié une vingtaine de livres. Elle est également animatrice d’ateliers d’écriture et chroniqueuse littéraire. Amoureuse des arts, elle aime partager des projets avec des photographes, peintres, graveurs, collagistes (nombreux livres d’artiste), mais aussi écrivains, poètes, musiciens, l’écriture se voulant pour elle expérience de vie, voyage, aventure, ricochets. Sa devise, empruntée au poète Saint-John Perse est « Poésie pour mieux vivre et plus loin. ».
Son œuvre poétique est liée aux sensations et à leur résonance intérieure.
On n’a rien dit de l’océan est son premier titre à l’Atelier des Noyers.

Anouk VAN RENTERGHEM

Anouk VAN RENTERGHEM jeune artiste bruxelloise talentueuse, est la première plasticienne qui a travaillé pour la collection de Carnets. En symbiose et en complicité, elle a noué au fil de la collection des liens avec les textes et avec les hommes et femmes avec qui elle a travaillé.

Anouk nourrit son inspiration de voyages, de lectures et de longues périodes d’expérimentations artistiques. Passionnée par les textes, elle met sa polyvalence au service de ses émotions pour nous faire partager sa lecture et raconter, à sa façon, d’autres histoires.

Après Novembre, Au gré du gris des jours, Carnet Ocre et Roses que vous avez découverts à l’Atelier des Noyers, elle nous propose aujourd’hui On n’a rien dit de l’océan qui lui permet de jouer avec Marilyse Leroux une belle partition maritime.

Site internet : avanrenterghem.wordpress.com
Anouk présente son travail pour Novembre

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s