Lavis, Carnets n°70

« Mais tu pourrais être mon ennemi,

Il faut que je le sache. »

« Oh non, ma chère, laisse donc tout cela ;

Qu’importe, si la flamme brûle

En toi, en moi ? »

« Nous serions vite loin de la rose et du lys

et de la turbulences des flammes,

Si nous n’étions que de blancs oiseaux,

mon amour, portés sur l’écume de la mer ! »

La Rose et autres poèmes, W.B. Yeats, traduction Jean Briat, Points

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s