LA MER VIDE

« Jusqu’à l’horizon la mer vide. Lieu où l’on sent le peu de poids d’une vie, mais c’est la seule. Pas de pensée suivie, seulement l’évidence du corps dans cet espace démesuré pour lui, et parfaitement indifférent.

Antoine Emaz, Prises de mer , ed Le phare du cousseix

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s