dans le silence des oiseaux à midi

dans le silence des oiseaux à midi dans le silence des oiseaux à midi, je pensais, fête. pourtant cela pour beaucoup peut être différent, quelque chose de tout à fait autre comme. mais pour moi c’est seulement sur un chemin caillouteux que lafête est bien meilleure, quand sous les arbres tout à coup. comme si m’avait attendu là depuis longtemps,dans le silence d’oiseau. et puis comme la prière, oupeut-être plus tôt comme si les mots venaient à man-quer. et l’encre à la plume. et quelqu’un écrit sur ton corps, en toi avec une plume vide, dans le corps ou surmais n’égratigne pas, tu sens seulement, que c’est bon, que c’est fête. sur le chemin caillouteux malgré tout tune pleures pas car est.Matyas Varga. Poèmes inédits. Traduit du hongrois par Lorand Gaspar, in Cahier Seize sous la direction de Daniel Lançon, Editions Le Temps qu’il fait, 2004

All-focus

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s