de saison

Sur l’espace docile de ses rives élaguées
une voix s’installe puissante et dominatrice
son souffle au loin,
ses abîmes d’écume,
un suaire blanc enveloppé de soie et,
d’un coup de langue,
elle s’épure et se noie.
*
Quand les éclats de jade et
le ventre nu des ocres
accrocheront la lampe à leur soif
ils rejoindront les fontaines assoupies,
celles des eaux dormantes et des coeurs en paix.
*
(extraits de Exil et Trace)

Acrylique A4

IMG_20190131_114734.jpg

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s