Garrigue, vieux rêve d’enfance

Vieille garrigue bossée des vents. Vieille roche susceptible. Naguère, mûriers et lavandes… Jadis, chaussée de géants… Table nue, ce matin, écriture déchiquetée…

Une apparence de soupirail, in Le corps clairvoyant, Jacques Dupin, Poésie/Gallimard
Lavis 30×42

IMG_20181022_090627

 

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s