Flamboiement

IMG_20180830_115434

Acrylique sur toile 30×40

 

Éclairs dissipés, nuées excessives,

puis, en bas, la terre abasourdie

par le vent. Mais à l’endroit

le plus réceptif

se dresse le mur qui se bâtit

lui-même, et cela de telle façon

qu’il ne pouvait autrement.

Il n’esquive pas les soupçons

qu’il s’écroulera le temps venu,

vers l’omission inattendue,

de même d’ailleurs

qu’il ne s’oppose point à rester là

jusqu’à la lassitude… Mais

que de portes secrètes

pour les êtres au destin en retraite !

Vladimir Holan– Une nuit avec Hamlet – Poésie/Gallimard
Traduit du Tchèque par Dominique Grandmont

Vladimir Holan dont Aragon disait qu’il était « le plus haut des arbres de la forêt tchèque, celui qui est le plus près de l’orage » (dans sa préface au recueil d’où est extrait ce poème)

 

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s