Ce vivant parmi les cendres, Thomas Chapelon (texte), Thomas Pesle (cendres) Editions L’Arachnoïde juin 2016

Ce vivant parmi les cendres Thomas Chapelon L'Arachnoide

Dans la collection Dialogue, aux Editions L’Arachnoïde, Ce vivant parmi les cendres, un très beau livre d’art de Thomas Chapelon magnifiquement illustré par Thomas Pesle.

Vivant oui vivant mais parmi les cendres, celles d’un monde et d’un « temps détruit ».

Les mots flottent parmi les cendres, ceux du poète lancés à la verticale à travers la page, celles du peintre en regard des textes, traces improbables distillées en éclats de lumière.

Traces effacées, souffle vaincu, structures fragiles, des cieux noircis, des sols embourbés, pollution et matières, cendre pure masse difforme éclatée « de l’outre monde ».

Des cendres seulement des cendres, « pas de fumée », « pas de lumières », une apocalypse de mots tombés dans le vent, soufflés, éperdus, entre le geste et le dire où seul l’instinct de vivre « ce qui n’est advenu et adviendra »

Quand ce qui advient avec l’écriture, en équilibre sur ce monde défait, est fait d’ombres, cinétique de l’absence, archéologie des tréfonds, des cavernes, un « chef-d’oeuvre d’abstraction » où la folie collabore avec la douleur, où les gémissements imprègnent tout à la recherche de l’Homme nouveau.

Dans le mouvement incessant du non-être se débat l’être, une danse archaïque frappée du sceau de la finitude. L’artiste avance à la recherche d’un sens authentique, dans les aspérités du temps, dans les cendres noires, dans les mines à charbon, dans les guerres, dans l’ombre des charniers, dans les traces du troupeau…

Le récit poème est un chant de détresse. On reste à la surface entre ciel et terre comme suspendu, comme à chaque fois dans la poésie de Thomas Chapelon, entre violence et fragilité.

On est parmi les cendres conjurant le sort fait aux mots qui démultiplient l’appel, de la couleur, celle même des cendres, en condensation d’un vouloir infini,

terres rouges, ocres, rouges encore…

Mais il n’y a pas que les cendres qui sont rouges, rouge le sang, rouge l’émeute,

« les mots se réservent

la sentence d’exécution »

Les variations dans les encres épousent les textes. On passe des cendres noires sur fond or, dispersées, à des plages blanches tapissées de taches bleutées, l’or de la terre, le noir du ciel, tumultes au milieu, destruction de matière, retombées imaginaires, visions spectrales d’un reste d’humanité, lumières évanescentes dans le brouillard, éclatements et flammes mordorées jusqu’au rouge incandescent des trois dernières toiles, aveuglantes.

Dernier ouvrage publié de Thomas Chapelon, Guérissable aux Editions Flammarion, 2015

Marie-Josée DESVIGNES

le 29/08/16

Né en 1973, Thomas Chapelon vit à Montpellier. Il est l’auteur de cinq précédents recueils :

Presque printemps (Dernier Télégramme, 2012)

La pluie enrichie, (L’Arachnoïde, 2013)

Pulsation lente (L’Arachnoïde, 2014)

La demeure du vaste, (Dernier Télégramme, 2014)

Désertion des capitales, L’Arachnoïde, 2015)

Guérissable, Flammarion, 2015

 cendres T. Chapelon

Sur le site de l’éditeur :

Thomas Chapelon (poèmes) // Thomas Pesle (cendres)
Ce vivant parmi les cendres

Détruire sans force,Sans force,Détruire    l’ethnologie du feuEt le reste    encore
vivant,Encore    les cendres,Le vent,    les tourments,Les tourments,Les cendresDans la
main,Le geste    et la destructionDe la définitionDes indicateurs,L’instinct    évident,De
vivre,Seul    et énonçant,Ce qui n’est advenu    et adviendra,Dans    la grandeStupeurDe ne
pas êtreDisparu.

Un volume de 84 pages, limité à 500 exemplaires sur Gardat Kiara, les vingt premiers numérotés, contenant une œuvre originale de Thomas Pesle, qui constituent l’édition originale de Ce vivant parmi les cendres.

La collection Dialogue est consacrée à la rencontre et l’échange entre deux créateurs, le peintre et le poète.

au prix unitaire de € 23,00
Le prix de l’édition de tête est 120 euros.

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s