Plus loin que ce bois où l’on n’entrera jamais…

Plus loin que ce bois où l’on n’entrera jamais…
Les troncs ressemblent aux vieilles pierres des murs, les feuillages sont au-dessus comme de l’ombre ; peut-être nous trouvons-nous sur le seuil d’une grotte aérée dont le vent aurait asséché jusqu’aux plus profondes cascades ?
Philippe Jaccottet, Paysages avec figures absentes, Poésie/Gallimard

IMG_20171121_104722

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s