Encres matinales (2) nov 2017

 

IMG_20171109_071917

Alors que partout alentour, c’est la nuit alors que vous croyez
y voir la campagne végétale
alors que partout où vous croyez voir l’espace intérieur de
votre esprit prenant sa mesure, c’est la nuit.
Alors que partout c’est la nuit, le royaume illusoire de ce qui
n’existe pas.
Oui, alors que la vérité est absente puisque tout [est] illusoire
jusqu’au dernier mot qui n’est pas.
Puisqu’il n’y a rien, je refuse l’absence des choses, et je ne peux
rien posséder.
Stanislas Rodanski – Je suis parfois cet homme – Gallimard poésie, 2013

Publié par

"J'ai mis tous mes efforts à former ma vie -voilà mon métier et mon ouvrage" Montaigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s